Chercher blog.ca

  • EL hoceima-Nador

    IMG_0628

    On continue notre voyage dans les montagnes rifaines, dans cet articles on reprend la route pour rejoindre Nador au départ d'El hoceima, ville qu'on a pu voir dans les articles précédents.

    plage d'el hoceima

    Il faut prendre la sortie sud en direction d'Ajdir, ensuite la N2 direction Nador, vous auriez le choix entre la route cotière la nationale 16 qui fait 113km ou la nationale 2 qui fait un peu près 150km et qui passe par les terres intérieures.
    N16 N2

    El hoceima-Nador par la N16:
    Route de l'aéroport d'el-hoceima.
    N16
    google 002
    137164123149574
    cette route amène à l'aéroport intérnational d'El Hoceima:
    aeroport el hoceima

    Tout au long de cette fameuse Nationale 16 en direction de Nador, vous auriez des plages naturelles à votre gauche et des villages perchés dans la montagne à votre droite, il faudra enjamber le fleuve Nikor.
    3991154618774467boumzir3la rocadela rocade1

    Plage de Baddou, petit village de pêcheurs:
    2233032920594333baddou

    Juste après c'est le village d'Azrar et sa plage d'ahdid qui donne sur le golf d'El hoceima, qu'on peut distinguer de loin:
    azrarazrar1azrar2azrar3ahdid1ahdid

    le petit village de temsaman à flanc de montagne annonce la route escarpée qui attend les visiteurs mais les paysages sont à couper le souffle:
    azrar4temsaman4temsamantemsaman3temsaman5

    Au lieu dit Sahel vous trouverez un restaurant bon marché et surtout avec une vue magnifique sur la mer:
    sahelsahel1sahel2sahel3sahel4sahel5

    La nationale 16 fait partie de la rocade nord, des travaux de grande envergure ont été accomplis pour désenclaver la région:
    la rocadela rocade2

    Toujours en direction de Nador, il y a de sublimes calanques que vous pouvez visiter:
    la rocade1capo quilates1la rocade

    A quelques détours de là, vous pouvez visiter le phare de Cabo Quilate:
    capo quilatescapo quilatecabo quilate1

    Deux petits villages de pêcheurs peuvent vous accueillir à l’embouchure d'une petite rivière: Boumzir et Azra:
    boumzirboumzir1boumzir2azra

    Les plages n'y manquent pas non plus: thamasate et thazaghine:
    thamasatethamasate1thazaghinethaghazinethazaghine2thazaghine1

    La plage de sidi driss et le village d'ichniwan:
    une longue et belle plage entre mer et montagne, ces montagnes d'ichniwan ou le village trone majestueusement sur toutes la plage, certes il faut sortir de la route nationale pour le rejoindre mais la vue de la haut vaut le détour.
    sidi drissthazaghineichniwansidi driss
    La raversée du Oued Amkrane:
    oued amkrane
    oued amkrane0oued amkrane1oued amkrane2

    Les plages juste après la rivière Amkrane:

    oued amkraneoued amkrane1oued amkrane2

    On continue notre route vers Nador voila quelques photos des paysages que vous allez rencontrer:
    nadorroute nadorroute nador0route nador 3route nador1route nador2arabda

  • la région d'el hoceima, ou la magie de la nature.

    la cote à l'ouest d'el hoceima:
    chafarina.
    el hoceimael hoceimael hoceimael hoceimael hoceimael hoceimael hoceimael hoceimaanachocerchafarinacheferinaidsoulienetalayouseftalayousefel hoceimael hoceimael hoceimael hoceimael hoceimael hoceimael hoceimael hoceimael hoceimael hoceimael hoceimael hoceimael hoceimael hoceimael hoceimael hoceima

    la cote est:
    plage d'el hoceima

    -la plage Kimadou: La grande plage qui se trouve en ville, photos dans l'article consacré à la ville d'el hoceima.

    -la plage Calabonita:
    plage calabonitaplage calabonita

    -la plage Isri:
    plage isriplage isri1

    -la plage Sfiha: l'une des plus remarquables, elle est situé sur le continent en face du penon d'el hoceima.

    penon d'el hoceimapenon d'el hoceimapenon d'el hoceimapenon d'el hoceimapenon d'el hoceimapenon d'el hoceimapenon d'el hoceimapenon d'el hoceima

    Le Peñón de Alhucemas (rocher d'al-hoceima) est une petite île méditerranéenne au large des côtes de l'Afrique du Nord, qui constitue une des 4 plazas de soberanía espagnoles. Outre l'île elle-même, y sont rattachés deux îlots : l'île de Mer (Isla de Mar) et l'île de Terre (Isla de Tierra). L'île est située à 300 m au large du Maroc, face à la ville d'Al-Hoceima (en espagnol Alhucemas, autrefois Villa Sanjurjo), à 155 km à l'est de Ceuta et 100 km à l'ouest de Melilla.

    Administrativement, l'île est rattachée à Melilla.
    Le Peñón de Alhucemas est long de 70 m, large de 50 m haut de 27 m, avec une superficie de 15 ha. Il est occupée par un fort, quelques maisons et une église.
    L'île de Mer est un îlot plat, de 4 m de hauteur. L'île de Terre est une plateforme rocheuse haute de 11 m.
    La présence espagnole remonte à 1559 : plusieurs territoires furent concédés à l'Espagne par le sultan saadien Moulay Abdallah al-Ghalib Billah, en échange d'une assistance contre les armées turques. Le 28 août 1673, Charles II, roi d'Espagne, y envoya une garnison, la souveraineté espagnole a été permanente depuis lors. Aujourd'hui, le fort accueille une soixantaine de militaires.

    Quelques photos des plages est:
    el hoceimael hoceimael hoceimael hoceimael hoceimaplaya sfihaplaya sfiha

    Parc national d'el hoceima:
    el hoceima

    Créé en octobre 2004 sur une superficie de 48.460 ha dont 19.000 ha en zone marine, le parc national d’Al Hoceima est la plus importante aire protégée de la côte méditerranéenne du Maroc. Il englobe un ensemble de milieux de grande valeur biologique. Les traits dominants de ce parc national sont la présence d’une portion de côte rocheuse sauvage, peu exploitée à travers l’histoire. Les massifs calcaires qui constituent cette portion du littoral plongent dans la mer sous forme de falaises très hautes, constituant un paysage naturel grandiose.
    La richesse animale du Parc National d’Al Hoceima se traduit par l’existence d’une importante colonie de Balbuzard Pêcheur, espèce d’oiseau menacée d’extinction à l’échelle de la méditerranée et par la présence de trois espèces de dauphins: le dauphin commun, le dauphin bleu et blanc et le grand dauphin. Les grottes existant au niveau de ce parc constituent occasionnellement l’abri du phoque moine disparu de la zone et menacé d’extinction à l’échelle internationale.
    110 espèces végétales ont été relevées sur le site du parc national. Parmi l’ensemble de ces espèces on distingue 10 espèces ligneuses importantes, à savoir: le Thuya, le Pin d’Alep, le Lentisque, l’Oléastre, le Caroubier, le Chêne kermès, le Chêne vert, le Palmier nain et le Jujubier. Malgré leur état résiduel dans l’ensemble, les formations végétales du site individualisent des habitats naturels forts intéressants pour la faune.

    www.eauxetforets.gov.ma

  • AL Hoceima: adresses importantes.

    Al hoceima, allongée dans sa baie, est plus qu'une station balnéaire, c'est une ville effervescente toute l'année. les vacanciers hésitent entre la plage centrale de Quemado et la superbe Cala iris, à l'extérieur de la ville. le site est unique et Gilbert Trigano l'a deviné: c'est là qu'il a ouvert le premier Club Méditerranée marocain en 1963.

    Ou dormir:

    Hotel Quemado mohammed V:

    L'hôtel Mohamed V Quemado est une ancienne chartreuse sur la plage Quemado une baie pittoresque enchâssée entre le bleu de la mer et le vert du maquis méditerranéen. A QUEMADO, dans un jardin tropical de 2 hectares, vous séjournerez dans l'un des bungalows entre mer et forêt avec une vue panoramique exceptionnelle sur la mer . La fameuse plage de sable blanc de QUEMADO, l'une des plus belles plage de sable blanc du pays se trouve en contrebas avec accès direct depuis l'hôtel.
    quemadoquemado1quemado2quemado3

    Hotel Amir Plage:

    Playa Del Matadero, Al Hoceima , 24000
    L'hôtel Amir Plage bénéficie d'un emplacement de choix sur la magnifique côte d'Al Hoceima, à deux pas de la plage du Matadero et à 500 mètres de la ville. Niché dans une petite crique, cet hôtel moderne offre toutes les conditions nécessaires à la réussite de votre séjour. Séjournez dans une chambre entièrement équipée allant de la chambre simple à la suite. Des appartements sont également mis à la disposition des groupes. Une terrasse avec solarium et barbecue vous accueille pour des moments de pure détente avant de terminer la soirée en beauté au restaurant de l'hôtel. Profitez des nombreuses activités qu'offrent les environs : promenades en bateau, canoë-kayak, plongée sous-marine, etc., à moins que vous ne préfériez tout simplement vous reposer sur la plage voisine ou flâner dans les marchés de la ville.
    amiramir1amir2

    hotel la perla:

    Av Tarik Ibnou Zaiad, Alhoceima, 32000
    Situé en plein cœur de la ville d'Alhoceima, perle de la Méditerranée, l’hôtel La Perla vous accueille dans une région en pleine évolution, non loin de plages de sable fin. Entièrement rénové pour offrir un confort maximum à ses hôtes, La Perla vous permet de faire un agréable séjour de loisirs ou d’affaires. Il vous propose 30 chambres tout confort.
    la perla

  • El Hoceima, la perle du nord.

    el hoceima

    Al Hoceima ou El Hoceïma ou Al-Hoceima (surnommée Biya, al-ḥusīma, الحسيمة en arabe) est une ville rifaine située sur la côte nord-est du Maroc (mer Méditerranée), dans le Rif. Elle est située à 350km a l'Est de Tanger et à 170km de la frontière algérienne (rocade méditerranéenne du Rif). Elle compte environ 57 717 habitants[1]. La ville a connu un débarquement espagnol en 1925, lors de la guerre du Rif.

    Appelée autrefois Al Khozama (nom d'une plante de la région), Taghzout ou Villa Sanjurjo, la ville est nommée Al Hoceima lors de l'indépendance du Maroc.

    Son climat est de type méditerranéen : l'été est sec et chaud, les hivers pluvieux et frais.
    Températures moyennes d'été : min. 18°C, max. 34°C
    Températures moyennes d'hiver : min. 10°, C max. 18°C

    La ville d’Al Hoceima est géographiquement située au centre nord du Maroc sur le littoral méditerranéen, avec une superficie de 3 550 km² caractérisée en majorité par une pente allant de 10% à 40 % et 12 000 Ha de plaines. Elle est limitée à l’ouest par Chefchaouen et Taounate, à l’est par Nador, au sud par Taza et par 120 km de côtes méditerranéennes au nord.

    Al Hoceima est située dans le Rif, chaine montagneuse du Maroc oriental.

    Le Parc national d'Al Hoceima, d'une superficie de 47 000 ha, englobe une partie terrestre, le massif des Bokkoyas, et une partie située en mer, la baie d'Alhucemas (ou baie d'Al Hoceima). Il englobe les sites côtiers les mieux préservés de la côte nord marocaine, de hautes falaises et l'arrière-pays montagneux du Rif. L'eau de la baie d'Al Hoceima se distingue par une limpidité favorisant une richesse marine de biodiversité. On y trouve de nombreux groupes marins tels les cnidaires, les annélides, les mollusques, les crustacés, les échinodermes, les poissons, les reptiles, les oiseaux et les mammifères marins. La présence simultanée dans le parc de trois espèces de dauphins, dauphin commun, dauphin bleu et blanc et grand dauphin, constitue un fait remarquable en Méditerranée. Il offre également abri à des espèces très rares telles que le goéland d'Audouin et le phoque moine, espèce en voie de quasi-extinction en mer Méditerranée. Le parc présente un intérêt ornithologique particulier : soixante-neuf espèces d'oiseaux y sont dénombrées, dont spécifiquement une des plus grandes concentrations mondiales de balbuzards pêcheurs.

    La baie d'Al Hoceima compte également de nombreuses îles, comme les minuscules îles de Sabaadiya et surtout de très nombreux petits îlots rocheux. L'île Peñón de Alhucemas a la particularité d'être sous souveraineté espagnole.

    Al Hoceima est devenu Province d’après le Dahir du 13 janvier 1956 complété par celui de 6 décembre 1959. Elle est organisée en un Pachalik à la ville d’Al Hoceima avec trois arrondissements et une municipalité, et en trois cercles :

    Cercle de Bni Ouaryaghel composé de cinq caîdats, treize communes rurales et deux municipalités.
    Cercle de Targuist avec quatre caîdats, quatorze communes rurales et une municipalité.
    Cercle de Bni Boufrah constitué de deux caîdats, quatre communes rurales.
    Al Hoceima forme avec les provinces de Taza et de Taounate la quinzième région du royaume depuis la loi 47-96 du 2 avril 1997 qui a mis un terme au découpage du royaume en sept régions économiques pour le remplacer par un nouveau découpage de seize régions.

    Al Hoceima compte environ 283 100 habitants et 256 723 dans son agglomération. La population de cette ville a la particularité de tripler en période estivale, avec le retour des ressortissants vivant en Europe et le tourisme balnéaire.

    Les habitants d'Al Hoceima sont les Hoceimi, terme peu utilisé au Maroc. Les habitants sont souvent identifiés par le terme Rwafa en arabe, terme qui regroupe les populations du cœur historique du Rif.

    La langue parlée à Al Hoceima est le rifain (tarifit), de la famille des langues berbères. La langue arabe dans sa déclinaison marocaine n'est que très peu parlée à Al Hoceima, uniquement dans les administrations publiques et l'enseignement. Les historiens linguistes rattachent le rifain à la catégorie des langues berbères amazighes de type Zénète (Z'natiy), nom d'un groupe de tribus amazighes de l'époque médiévale dont descendent plusieurs tribus amazighes actuelles du Maroc oriental à l'Algérie. Comme les dialectes tamazigh et tachelhit parlés dans d'autres régions du Maroc ou le kabyle en Algérie, le rifain resté longtemps de tradition et transmission orale renaît aujourd'hui sous sa forme écrite grâce à l'alphabet amazighe, le tifinaghe.
    L'espagnol, le français et le néerlandais sont frequents aussi.

    La ville d'Al Hoceima dans ses contours actuels a été créée en 1920.

    Al Hoceima est principalement connue pour son histoire de ville rebelle contre le pouvoir colonisateur espagnol. Abdelkrim El Khattabi (issue de la tribu Beni Ouriaghel) est président d'une des premières formes démocratiques de pouvoir en Afrique, la république du Rif. La guerre du Rif est un épisode symbolique fort dans l'histoire du Maroc et de l'Afrique. Elle est la première guerre anti-coloniale du XXe siècle et précède tous les conflits liés à la décolonisation en Afrique et dans le reste du monde.

    Dans la nuit du 24 février 2004, un tremblement de terre d'une magnitude de 6,3 degrés sur l'échelle ouverte de Richter ravage une partie de la ville ainsi que des localités avoisinantes comme Imzouren. Le bilan définitif de ce séisme est de 629 morts, 926 blessés et 15 230 sans-abris, selon un communiqué du 4 mars 2004 du ministre de la communication Nabil Benabdallah. Un vaste programme de relogement et d'infrastructures est lancé par la suite.

    Orientée vers la pêche et le tourisme, Al Hoceima est une des plus grandes stations balnéaires du Maroc et d'Afrique du Nord. La venue massive pendant l'été de ressortissants et touristes intérieurs est favorisée par la multitudes des plages dans la région : Quemado (complexe), Tala Youssef, Chafarina (complexe), Cala Iris, Souani, Sfiha, Cala Bonita.

    Al Hoceima est la première ville au Maroc à avoir lancé un village Club Méditerranée en 1963, ouvrant la voie aux villages clubs d'Agadir et Marrakech. Le « Club Med » d'Al Hoceima a été fermé en 2003 pour fréquentation insuffisante.

    Les grands chantiers de la rocade Méditerranée ont permis depuis 2007, un désenclavement routier de la ville d'Al Hoceima, longtemps marquée par une accessibilité par la route restée difficile et dangereux depuis des décennies. L'aboutissement de cette rocade Méditerranée le long des côtes maritimes était attendu depuis plus de dix ans par les populations locales et ressortissantes. Troisième port du Maroc pour le traitement du trafic passager, le port d'Al Hoceima dispose d'une Gare Maritime à infrastructure moderne, inaugurée par SM le Roi Mohammed VI en 2007.

    Al Hoceima possède un aéroport international, l'aéroport Al Hoceima - Cherif Al Idrissi, (code IATA : AHU). Celui-ci ne dessert que très peu de lignes régulières avec l'Europe. Les liaisons directes les plus fréquentées sont celles avec Bruxelles et Amsterdam, compte tenu des nombreux ressortissants rifains vivant en Belgique et aux Pays-Bas. L'aéroport Charif Al Idrissi a la particularité d'être le seul aéroport marocain international ne proposant aucune liaison directe avec les aéroports français.

    al hoceimaal hoceimaal hoceimaal hoceimaal hoceimaal hoceimaal hoceimaal hoceimaal hoceimaal hoceima
    elhoceimaelhoceimaelhoceimaelhoceimaelhoceimaelhoceimaelhoceimaelhoceimaelhoceimaelhoceima
    elhoceimaelhoceimaelhoceimaelhoceimaelhoceimaelhoceimaelhoceimaelhoceimaelhoceimaelhoceima
    elhoceimaelhoceimaelhoceimaelhoceimaelhoceimaelhoceimaelhoceimaelhoceimaelhoceimaelhoceimaelhoceima

  • Ketama- El Housseima: l'itinéraire noir.

    itineraire noir N2itineraire noir N2

    l'itinéraire noir relie ketama à el hoceima, on est en plein centre du nord du maroc sur la coté méditérranniene, ça serait dommage de ne pas vous faire découvrir cette region que partiellement en décidant de prendre que la nationale N2, alors j'ai décidé de sortir des sentiers battus et de prendre des routes qui amenent à vers la mer, itinéraire orange, vert anis ou mauve, au fur et à mesure qu'on avance sur la N2 jusqu'à el Hoceima.

    I- ketama-targuist: itinéraire noir (avec l'itinéraire orange targuist-kalah iris).

    IMG_0288IMG_0290IMG_0287IMG_0291

    A la sortie de la ville de Ketama prenez la N2 direction Al Hoceima.

    do2487531924875144231492708677990

    Avant d'arriver à la petite ville de targuist connue pour ses videos sur YouTube, vous pouvez faire un détour par la vallée du RIF jusqu'à la cote nord et KALAH IRIS(itinéraire orange).

    2915179824370299243703462487534824875381

    Vous arrivez ensuite au village bérbére de Bouarch:

    7093435

    Et vous retombez directement aprés sur le village de Beni Boufrah, croisement de cette departemenetale et de la N16 qui améne à al hoceima à l'est et à Tetouan à l'ouest, pour aller à la cote il faut surtout pas prendre la N16 continuer tout droit sur la departementale jusqu'à Kalah IRIS:

    24875087

    à la fin de la route vous auriez en face de vous quelques unes des plus magiques plages marocaines: trois petits villages KALAH IRIS, TORRES DE ALCALA et PENON DE VELEZ DE LA GOMERA des montagnes qui plongent directement dans la méditérranée:

    KALAH IRIS:

    1090065105508931929338319293762011977948291055112172143968153371459147420368892244008872702081627020787319307174854654

    PLAYA TORRES DE ALCALA:

    1090312243702442437026829255113319307713193081231930835

    LE PENON DE VELEZ DE LA GOMERA:

    (ou rocher de Vélez de la Gomera, rocher de Badis ou simplement Badis pour les Marocains[1]) est une île située en Afrique du Nord, à 260 km à l'ouest de Melilla et à 117 km au sud-est de Ceuta. Elle est possession de l'Espagne depuis 1564, après avoir déjà été occupée entre 1508 et 1522, mais est revendiquée par le royaume du Maroc qui ne reconnaît pas la souveraineté espagnole. D'une superficie de 1,9 hectare, d'une altitude maximale est de 87 mètres, On la qualifie parfois de presqu'île car elle est actuellement reliée au continent par un étroit banc de sable de 85 mètres de long. Les militaires de la petite caserne du Cuerpo de Regulares de l'Armée de terre espagnole sont les seuls habitants de l'île.
    933125MAPA_D~131930846319311849483794933897607202912168152666815312

    vous pouvez reprendre la route du retour passer par la N16 et aller directement à AL hoceima ou alors redescendre vers targuist et la N2.

    Targuist:

    est une ville du Maroc, au Rif occidental, dans la partie occidentale de la province d'Alhoceima. Elle est située dans la région de Taza-Al Hoceima-Taounate. Elle s'est fait connaitre en 2007, suite à un scandale de corruption, filmé par un vidéaste amateur et diffusé sur le site de vidéo Youtube, n'hésitez pas aussi à faire un tour au barage qui jouxte la ville.
    260950122609502233639807336398153363984933641229

    II- targuist- bni hadifa: itinéraire noir (avec itinéraire mauve).

    IMG_0289
    IMG_0286IMG_0292IMG_0293

    Prenez la N2 en direction d'Al Hoceima.

    8697319
    Juste avant d'entrer au village de bni hadifa vous pouvez toujours reprendre la départementale qui améne vers le nord à la N16 ensuite à la mer et Al hoceima.

    III- bni hadifa- ait kamara: itinéraire noir (avec itinéraire vert anis).

    IMG_0289IMG_0285IMG_0294

    entre bni hadifa et ait kamara vous allez allonger le parc national d'alhoceima.
    19045256
    www.parquenacionalalhucemas.com/francai/Htm/parque.htm

    L'itinéraire vert anis: La N16 de beni boufrah à ait karama:
    224296602314929123149313

    IV- ait kamara- Al hoceima: la fin de l'itinéraire noir.

    IMG_0289IMG_0284IMG_0295

    A partir de Ait karama la N2 et la N16 ne font qu'une N2:

    21621781

    Ajdir:

    ajdirajdir

    a ajdir il faut prendre la P5211 direction Al Hoceima qui n'est qu'à 3 kms.

  • Tétouan-Ketama: par la route cotière, itinéraire Vert.

    maroc cote nord

    A tétouan prenez la sortie Est en direction "el tleta de oued laou", D414.
    Vous allez arriver à Bnimaadan:
    tetouantetouantetouantetouanazla
    ensuite à Azla:
    azlaazlaazlaazlaazla
    A partir du Cap Azla la route est entrecoupée par des plages et des calanques, le mariage entre la mer et les montagnes du Rif a donné naissance à une nature éblouissante, des paysages à couper le souffle, cette alchimie a longtemps été sauvegardée par les habitants de la région, mais malheureusement le tourisme de masse s'approprie petit à petit les lieux.

    chozaschozaschozaschozas

    Continuez toujours sur la D414 jusqu'à Playa Vista:

    tetouan ketama tetouan ketamatetouan ketamatetouan ketamatetouan ketama

    Suivez toujours cette route départementale,juste aprés playa vista vous entrez au petit village de "el tleta de oued laou":

    playa vistaoued laou 1981oued laououed laououed laououed laououed laououed laououed laououed laououed laou

    C'est un village de pecheurs, trés calme et trés loin de l'agitation des villes marocaines la richesse de cette partie de la région vient de ses paysages montagneux, l'arrière pays de oued laou est idyllique et c'est le résultat de la rivière laou qui l'a façonné.
    à la sortie sud de la ville vous remontez la rivière oued laou jusquà la bifurcation de la D414 en direction de targha et de la D8304(voir itinéraire Jaune dans les articles déjà traités) qui améne directement à chefchaouen en passant par les montagnes du Rif:

    oued laou

    Juste avant la bifuraction une station d'essence est à votre service:

    D414

    Si vous optez pour la visite de la région et rejoindre chefchaouen par la D8304(itrinéraire Jaune), n'oubliez pas de visiter les marchés qui jouxtent la route, le plus connu c'est celui de "sebt said", et ça a lieu tous les samedis(sebt: samedi), voici quelques photos des paysages que vous allez croiser sur votre route peut etre:

    sebt saidsebt saidsebt saidsebt saidvillagepaysage marocpaysage marocpaysage maroc
    46683094671468606764070888515188185855273696984961111994868149598552542140687410290263102903701402914292949649316612931690515219493

    Aprés cette petite escapade dans la région de "oued laou", et si vous decidez de continuez tout simplement votre route vers ketama prenez à la sortie de oued laou la 414 direction targha en allongeant toujours la mer.
    targha

    Targha et ses rochers:

    targhatarghatarghatarghatarghatarghatarghatarghatarghatarghatarghatarghatarghatarghatarghatargha
    Reprenez la route au sud du village toujours la D414 en direction de "Stihate" et "d'Ifrgan":

    Stihate et ifrgan:

    stihatestihatestihateifrganifrganifrganifrganifrgan

    Ifrgan est un petit port de pecheur et la fin de cette route 414, à la sortie sud prenez la D8500 en direction de "Dar mtir" et "El Jebha".

    La D8500:

    681487816676921

    Dar Mtir:

    dar mtirdar mtirdar mtir

    le village de taghssa:

    taghssataghssataghssataghssataghssataghssataghssa

    El Jebha ou "Puerto de punta pescadores":

    "El Jebha" signifie en langue arabe "le front". Ce nom est tout simplement du au fait que la ville est entourée par des montagnes de sorte à ce qu'elle apparaisse comme le front de la chaîne formée par ces dernières. Sinon que El Jebha c'est aussi une petite ville de pêcheurs située au nord du royaume marocain. Cette bourgade très espagnole est la destination qui vient juste avant les montagnes du Rif.
    Elle est traversée par l'oued "alkannare":

    oued akannareoued akannare

    la ville d'El Jebha:

    el jebhael jebhael jebhael jebhael jebhael jebhael jebhael jebhael jebhael jebhael jebhael jebhael jebha

    il vous reste qu'à suivre la D8500 à la sortie de la ville pour rejoindre ketama. cette partie du voyage passe le pays ghmara vous allez prendre le sud de la mer, et vous devez passer par l'arrière pays rhomara jusquà ketama.

    D8500D8500D8500

    Suivez toujours la D8500, petits villages ou vous allez passer: Sebt, Souk tnin d'Uxgan, Ain beida, jusqu'au branchement avec la N2 ketama sera a votre droite à ce moment et Al hoceima à votre Gauche.

  • Chefchaouen-Ketama: deuxiéme partie de l'itinéraire jaune.

    2894430_76c8ff3bed_o

    Cette partie de votre voyage vous fera entrer en plein coeur de la chaine de montagne du RIF.

    Le RIF est la région nord montagneuse du Maroc, située au nord du Moyen Atlas. C'est une chaîne de montagnes imposante qui s’étend sur tout le nord du Maroc de la pointe Est de Tanger jusqu'aux territoires de la tribu rifaine Ikebdanane (Kebdana), à une dizaine de kilomètres de la frontière algérienne.
    Le rif est une région de 2 500 000 habitants, parmi les plus grandes villes du Rif, se trouvent Al Hoceima, Nador, Tetouan et Berkane. Les villes touristiques du Rif sont très appréciées des touristes, telles que Cala Iris (à l'ouest de Al Hoceima), Tala Tazegwaght au sud-ouest de Nador dans le territoire de la tribu des Igzenayen (Gzenaya), la côte rifaine entre Tetouan et Tanger et Ketama, Chefchaouen au nord-est du Rif, dans le territoire de la tribu Ayt Iznassen.

    Cette étape sera composée de trois parties allant de l'ouest vers l'est:

    I. Chefchaouen-Cherafat:
    chefchaouen cherafat
    A Chefchaouen,prenez la sortie sud de la ville en direction de derdara pour rejoindre la N2.
    1- Derdara:
    derdaraderdaraderdaraderdaraderdara
    ensuite prenez la nationale n°2 direction Bab Taza.
    2- Bab Taza:
    bab taza
    et continuez la route vers cherafat.
    3- Cherafat:
    les alentours du village sont riches en payasages magnifiques:
    cherafatcherafat

    II. Cherafat-Bab berred:
    IMG_0043

    Au nord de la route:
    2152618958095696985309699312197613491976154720395262bab berred14769681

    Au sud de la route:
    Continuez toujours sur la nationale n°2 en direction de Bab berred, si vous désirez visiter des villages rifains, il y en a pas mal au sud de la N°2entre cherafat et bab berred,juste prenez vos précautions, on s'invite pas facilment chez les gens,ce n'est pas comme dans les villes, les habitants dans la région sont les descendants des wisigoths, ils ont hérité la froideur des pays du nord de l'Europe, mais cette froideur se dissipe dés que vous etes accéptés.
    113385090090793997464511168

    bab berred:
    Petit village de 5000 personnes un peu prés, avec une montagne imposante autour :
    bab berredbab berred2bab berred3Bab-Berred_large.11338078148677930

    III. Bab berred-Ketama:
    maroc map
    Toujours la nationale n°2, direction Ketama, sur laroute voici quelques paysages:
    629946765321546945712

    Ketama:
    IMG_0042
    Issaguen (en arabe : اساكن) est le nouveau nom de la ville de Ketama dans le Rif au Maroc. Elle est située dans la région de Taza-Al Hoceima-Taounate à l'intersection de l'axe routier Chefchaouen-Al Hoceima (N 2) et de la route de Fès (N 509 - La route de l'Unité) et au pied du Djebel Tidighine (2456 m).
    Ce changement de nom correspond à la volonté du roi Mohamed VI de créer un véritable pôle urbain dans cette petite localité, un des éléments du projet de développement de la région rifaine.1
    Jadis, Ketama était une petite station de sports d'hiver et de villégiature l'été. Mais le développement de la culture du cannabis dans toute la région en a fait le centre de nombreux trafics et fait fuir les touristes. La réouverture en 2008 d'un hôtel 4 étoiles marque également la volonté d'inverser cette tendance.
    hotel ketamahotel ketama6118749
    Prenez la nationale n°2 direction al hociema au nord-est de cette petite bourgade si vous voulez faire le tour du nord du Maroc, cet itinéraire jaune s'arrete à l'intersection de la N°2 avec la départementale 8500.
    Le prochain article sera consacré à cette D8500 qui relie Tétouan à cette intersection en allongeant la mer (itinéraire Vert), et on reliera el hociema à partir de cette intersection en empruntant la N°2 de nouveau (itinéraire Noire).

  • Adresses utiles chefchaouen.

    chefchaouen
    Les hotels:

    Casa Perlata:
    casa perlata
    Avenue Hassan II, 68, Bab el Souk, Chefchaouen 91000, Maroc.
    Téléphone fixe depuis l’étranger : (002125)39 98 89 79.
    www.casaperleta.com

    Dar echchaouen:
    darechchaouen
    Chefchaouen - Maroc
    Tel : 00212 539 98 78 24
    www.darechchaouen.ma

    Dar meziana:
    dar meziane
    Rue Zagdud nº7 - Bab Souk CHAOUEN MAROC
    Tel : 00212 539 98 78 06
    www.darmezianahotel.com

    Casa Hassan:
    casa hassan
    Dar Baybou:
    dar baybou
    22, rue targui, chefchaouen Maroc.
    00212 539 98 61 53
    www.casahassan.com

    hotel atlas chaouen:
    hotel atlas
    Rue Sidi Abdelhamid BP 13. Chefhcaouen – Maroc
    Tél. : 00212 539 98 60 02
    www.hotelsatlas.ma

    hotel parador:
    hotel parador
    Place El Makhzin B.P : 3, Chefchaouen - Maroc
    Tel.: 002125 39 98 61 36
    www.hotel-parador.com

    Restaurants:

    Aladin:
    restaurant aladin
    17, rue Targui chefchaouen maroc.

    chez fouad:
    fréquenté par les habitants de la ville.

    Patisserie Magou:
    très bon petit pain au chocolat et croissant vers la porte bab el ain.

    Quelques autres idées pour visiter Chefchaouen:

    - visiter les jardins de la Kasbah et leur petit musée qui abrite une petite collection d'armes anciennes ainsi que des instruments, des textiles et quelques photos historiques de la ville; il y a aussi une galerie d'art à l'intérieur des murailles.

    - descendre à la ville moderne un lundi ou jeudi pour y connaître le marché où les habitants de la montagne en tenues traditionnelles viennent offrir leurs produits.

    - monter à la petite mosquée Jemaa Bouzafar depuis Ras el-Maa pour voir le coucher du soleil.

    - ou monter directement dans les montagnes - nous vous recommandons de prendre un guide - pour profiter d'une nature magnifique

  • chefchaouen.

    chefchaouen
    Chefchaouen est une ville du nord ouest du Maroc blottie au pied des jebels Kelaa et Meggou , qui forment le jebel Ech-Chefchaouen sur la chaîne du Rif, la ville compte 42 000 habitants , chef-lieu de la province du même nom. Elle se situe à 600 m d'altitude. Le nom de la ville signifie en Amazigh Rifain "les cornes", Achawen, en raison des sommets montagneux qui dominent et entourennt la ville. Elle a été fondée en l'an 876 de l'hégire, soit en 1471 de l’ère chrétienne par Moulay Ali Ben Moussa Ben Rached El Alami. Sa province, du même nom, compte 440 000 habitants environ, la densité de population est de 101 hab./km² et la superficie de 4 350 km².

    Histoire:

    chefchaouen

    La fondation de cette ville avait pour but de protéger la population contre la conquête portugaise et espagnole.
    Dès la fin du XVe siècle, les Arabes (Andalous) chassés d'Espagne qui s'y installent en font une cité prospère, lui imposant la réclusion : les chrétiens n'ont pas accès à la ville, sous peine de mort. Seul l'explorateur Charles de Foucauld brava l'interdit en 1883.
    En 1920, les Espagnols s'emparent de Chefchaouen et ne la rendirent qu'après l'indépendance du Maroc, en 1956.

    chefchaouen

    Chefchaouen est d'abord une ville de religion, elle est considéréé comme une ville sainte au Maroc. Elle compte un important patrimoine religieux : 20 mosquées et oratoires, 11 zawiyas et 17 mausolées ; ceci lui a valu le nom de El Madine El Saliha « la Ville sainte ».
    La Grande Mosquée de Chefchaouen « El Masjid El Aadam » fut construite en 1471/ 969 de l’hégire par le fondateur de la même ville Moulay Ali Ben Moussa Ben Rached El Alami.Cette mosquée fut chargée, à part la célébration des cultes, de l’enseignement des sciences humaines et islamiques aux étudiants provenant de toutes les villes du Royaume.

    Tourisme:

    chefchaouenchefchaouenchefchaouenchefchaouenchefchaouenchefchaouenchefchaouenchefchaouenchefchaouenChefchaouenChefchaouenchefchaouenchefchaouenchefchaouenchefchaouenchefchaouenchefchaouenchefchaouenchefchaouen

    La Province dispose dans le domaine du tourisme de potentialités importantes et diversifiées constituées de monuments historiques, de nombreuses plages de sable et de vastes forêts avec une faune et une flore très variées. Les principaux sites touristiques de la Province sont constitués par :
    La ville de Chefchaouen.
    La source de Ras El Maa (à 3 km de la ville de Chefchaouen.
    L'ancienne médina avec la kasbah.
    Les cascades et la mosquée de Cherafat.
    La forêt de Talassemtane.
    La grotte de Toughoubit.
    le Pont de Dieu à Akchour.

    Climat:

    La ville de Chefchaouen se situe à 600 m d'altitude. On distingue dans cette Province trois variétés de climat :
    La zone montagneuse au climat typiquement méditerranéen, pluvieux et froid en hiver et doux en été. Les précipitations y sont les plus importantes et varient entre 800 et 1 400 mm/an atteignant parfois 2 000 mm/an avec des chutes de neige.
    Un climat semi-aride qui domine la zone côtière avec des précipitations qui varient entre 300 et 400 mm/an.
    La zone Sud est caractérisée par un climat humide en hiver et sec en été avec des précipitations oscillant entre 900 et 1 300 mm/an.
    chefchaouen
    le prochain article sera consacré aux bonnes adresses de la ville.

  • tetouan- chefchaouen.

    En partant de Tetouan, n'oubliez pas de passer par le site antique de Tamuda:
    tamuda
    Le site de Tamuda est situé dans la vallée de l'oued martil, à dix kilomètres, environ, à vol d'oiseau de la côte méditerranéenne.
    Les fouilles anciennes et récentes entreprises sur le site de Tamuda ont apporté des données archéologiques importantes sur cette ville.
    Le quartier sud de Tamuda se présente sous forme d'un rectangle orienté est-ouest, et semble avoir un plan régulier. Dans sa partie ouest, il est doté d'un espace vide qui pourrait être une place publique. Ce quartier est d'époque préromaine.
    Le quartier est se présente sous forme d'un ensemble d'îlots constitués de maisons avec des chambres rectangulaires. Les soubassements des murs sont faits en pierres, les élévations sont en briques crues.
    La documentation relative à l’occupation phénico-punique du site de Tamuda est très mince. La présence, parmi le matériel provenant des fouilles de Tamuda, de deux vases de tradition phénico-punique datant de la fin du VIIème ou début du VIème s. av. J.-C. pose le problème de l'origine de l'occupation préromaine du site.
    Le premier état urbanistique de Tamuda a été repéré dans un sondage effectué au pied de l’enceinte du camp militaire et remonte à la fin du IIIème siècle av. J.-C.
    Au deuxième siècle la ville de Tamuda s'ouvrit sur les circuits commerciaux de la Méditerranée, et on assiste à l'arrivée des céramiques datant de la première moitié du IIème siècle av. J.-C.
    La ville de Tamuda subit vers la fin du premier siècle av. J.-C., une destruction liée à un incendie. Cette destruction, attestée sur plusieurs sites du nord du Maroc, est liée, certainement, aux faits historiques qui ont marqué la Maurétanie à cette époque, à savoir les luttes entre le roi Bogud, allié d'Antoine, et le roi Bocchus allié d'Octave lors de la révolte des habitants de Tanger en 38 av. J.-C. Tamuda fut détruite définitivement vers 40 ap. J.-C, lors de l'intervention des troupes romaines en Maurétanie et la révolte d'Aedemon.
    Au IIème siècle ap. J.-C. les romains construisent sur les ruines de Tamuda un camp militaire dépourvu de tours mais présentant des angles arrondis. A la fin du IIIème siècle, ce camp fut remanié et on y a rajouté des tours semi-circulaires aux angles et aux courtines.

    Aprés avoir visité le site antique de Tamuda qui est à 5KM au sud de tétouan sur la route de chefchaouen continuez votre route dans le Rif marocain.
    La N13 ou la N2 vous ameneront jusqu'à chefchaouen.

    le Rif est la région nord montagneuse du Maroc. C'est une chaîne de montagnes imposante qui s’étend sur tout le nord du Maroc de la pointe Est de Tanger jusqu'aux territoires de la tribu rifaine Ikebdanane (Kebdana), à une dizaine de kilomètres de la frontière algérienne.

    Le rif est une région de 2 500 000 habitants, parmi les plus grandes villes du Rif, se trouvent Al Hoceima, Nador, Tetouan et Berkane. Les villes touristiques du Rif sont très appréciées des touristes, telles que Cala Iris (à l'ouest de Al Hoceima), Tala Tazegwaght au sud-ouest de Nador dans le territoire de la tribu Ighzenayane, la côte riffyenne entre Tetouan et Tanger et Ketama, Chefchaouen ou encore Saidia au nord-est du Rif, dans le territoire de la tribu Ayt Iznassen:
    rif

    Quelques photos de paysage sur la route entre tetouan et chefchaouen:

    rifrifrifrifrifrifrifrifrifrifrifrifrifrifrifparc national akchour marche dans le rifyarghite rif

    Quelques photos de villages et hameaux sur la route:

    Dar ben karriche el bahri:
    dar ben karriche el bahri

    zinat:
    Petite ville à 16km au sud de tetouan connu surtout pour l'affaire de la fausse maddie:
    fausse maddie

    A une 20aine de Km de souk larbaa de beni hssein il faut prendre la P28c en direction de chefchaouen.

    la ville est à vous:
    chefchaouen

    Le prochain article sera consacré à cette ville et à sa région.

Footer:

Le contenu de ce site wed appartient à une personne privée, blog.ca n'est pas responsable du contenu de ce site.